Ce truc en trop

La maladie et le déchaînement sur les proches.

Parfois, j’ai l’impression d’être mal née. Pourtant j’étais désirée.

Parfois, j’ai l’impression d’être ce cheveux sur la soupe.

Parfois, j’ai l’impression d’être ce petit truc qui gêne.

Au décès de mon papa, je suis devenue gênante dans la famille de mon papa.

Ce cheveux sur la soupe, le fait que ce papa n’est plus là et bien je ne fais donc plus partie de leur famille.

Même si je m’occupe de ma mamie {ils sont loin}, j’ai parfois l’impression d’être un peu l’employée de maison, être au service des autres.

Tu sais, ce fossé qu’il y a entre toi et ton employeur c’est un peu pareil. 

Par exemple, entre deux couches, pour Noël je dois m’effacer, on ne m’invite pas. Comme si jetais en trop, comme si j’étais une bidochonne.

J’ai parfois l’impression de ne pas être assez bien pour eux.

Dans la famille de ma mère ce n’est pas mieux, je suis cette fille séparée infertile, qui en prime n’est que surveillante dans un collège.

J’ai encore une fois l’impression de ne pas être assez bien pour eux.

Parfois, au boulot je suis la fille qui passe juste là et qui se prend les foudres de sa bosse. Parce que cette fille ne rebelle jamais et acquiesce gentillement tel un mouton.

Sauf que je suis ce mouton noir, pour ma bosse je suis juste une fille surdiplômée incapable de trouver un vrai job et en prime lui demande des heures Pma. Parfois, elle me regarde avec sa tête de caniche et je cite :

Heureusement, que votre mari à une bonne situation, je comprend que vous l’aiez épousé.

Ça reviendrai à me dire, ma vieille t’es vraiment une merde.

Ce soir, ce j’appréhendai d’aller voir ma maman après son opération car elle a le réveil mauvais.

Je suis arrivée dans le service avec un grand sourire.

J’ai souri aux personnels un grand bonsoir chaleureux.

J’ai tapé à cette porte 19. Puis je suis rentrée s’en est suivi une liste d’ordre que j’ai effectué.

De la montre à la serviette, en passant par le pyjama de demain.

J’ai effectué avec minutie mes missions. Le silence était lourd et pesant.

D’un naturelle est décontractée j’ai lancé le sujet:

Alors il a dit quoi??? 

Euh! Mais fichtre de bigre quelle idée mauvaise.

Je me suis fait remballer comme un vieux linge sale bref j’me suis fait disputer, rhabiller….

J’ai eu le malheur de dire écoute là franchement ce putain de cancer maman jmen serai passée.

J’aurais mieux fait de me taire. 

Ça m’a rappelé 1995, j’avais 13 ans et son premier cancer quand je me suis mise à pleurer.

Ce soir, là je mettais fait tellement disputer de pleurer. Je me souviens juste de mon papa me prenant la main pour me ramener à la maison.

Ce soir, alors que globalement j’essayais juste de comprendre la situation j’ai revu cette scène.

Elle m’a alors reproché d’être trop émotive.

Je ne lui en veux pas, je m’en veux juste d’avoir claqué la porte.

Publicités

2 commentaires sur « Ce truc en trop »

  1. ne t’en veux pas, la culpabilité ça ne sert à rien…dans la vie on fait ce qu’on peut et avec la famille que l’on a….les relations mère / fille sont souvent compliquées, va savoir pourquoi….vous êtes visiblement très différentes, vous gérez les moments difficiles à votre manière, elle t’a fait un reproche, tu as claqué la porte…demain tu reviendras peut-être vers elle et qui sait elle sera peut-être plus aimable …;-)

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s