Mon fonds de pensée 

Ce soir je vais t’exprimer un de mes fonds de pensée.

Tu ne sera peut être pas d’accord avec ce fonds de pensée mais je te demande de la respecter.

Je suis assez grande, mince, des airs très pète sec quand on ne me connaît pas. J’ai toujours le sourire, toujours un mot gentil et sous mes airs de pète sec, en réalité je suis une fille extrêmement sensible.

La vie m’a rendu sensible et m’a ébrèché mon coeur de fille, de maman, et d’épouse.

Tu sais ma maman est malade, un cercle très restreint est au courant. Mais, les jours passent … et le cercle est de plus en plus gros… hein tu sais comment les rumeurs enflent dans une petite ville.

Ce soir c’est un peu une délivrance de ma conscience quelques lignes qui me soulagerons :

Lettre ouverte à vous,

Nous avons tous une chose en commun, nous connaissons ma maman.

Je trouve que cette mère qui m’a porté durant neuf mois, qui a perdu son papa à 6 ans, et son frère à 12 ans devrait avoir une médaille d’honneur.

Elle n’a pas eu le choix sur ces études car elle étaient issus d’une fratie de 6 enfants.

Elle a perdu son mari elle avait 48 ans.

Mais tu sais le combat du cancer à commencé en 1994-1995. Avec un répit de 2006 à 2017.

Ce combat a reprit. Elle est une battante, elle n’a pas dit son dernier mot pour ses deux p’tits enfants chéris.

Tu sais certains d’entre vous m’ont touché ces mots de soutien, d’encouragements, ces visites, ces douces attention. 

Certains m’ont fait pleurer, toi qui te sens visé, je trouve que tu as plus de considération pour ta poubelle que pour ma mère. Tu sais le cancer ce n’est pas contagieux, ni elle ni moi sommes contagieuses. Tu sais, aujourd’hui tu préfères m’ignorer quand on se croise.

Mais voilà ce que je vais te répondre: 

Aujourd’hui c’est moi, et oui. C’était déjà moi en 2011 face à ce papa que j’aimais tant.

Tu sais aujourd’hui c’est moi mais demain se sera peut être toi.

Tu sais j’aurais la même considération et la même attitude que tu auras eux avec moi.

Tu sais, j’ai encore pas choisi la maladie.

Je conclurai par aujourd’hui tu as cette immense d’avoir tes parents. Un jour, face à ce cercueil repense à cette lettre.

J’espère ne pas t’avoir choqué mais depuis plusieurs jours cela me trotte dans la tête.

Publicités

9 commentaires sur « Mon fonds de pensée  »

  1. Le monde a peur, il pense que la maladie va leur sauter dessus s’il s’en approche. Je connais tellement ça… mais à côté il y a parfois quelques personnes qui sortent du lot et peuvent étonner par leur gentillesse et leur empathie. Plein de douces pensées

    Aimé par 1 personne

  2. J’ai perdu ma mère d’un cancer quand j’étais adolescente, je retrouve beaucoup dans ces mots. D’ailleurs je n’ai compris l’immense privilège d’avoir eu ma mère qu’à son décès.
    On ne peut pas tous pleurer nos parents ou leur écrire d’aussi beaux mots parce que certains sont toxiques ou maltraitants; mais pour nous autres qui avons cette chance, nous devrions leur dédier un grand hommage comme celui-ci!
    Beaucoup de courage à vous deux !

    Aimé par 1 personne

    1. Merci, on se rend compte de l’importance de ses parents et de la chance que l’on a quand l’on en perd un. Après j’ai toujours été très affectueuse avec les deux parents.
      Je parfois ca me met les larmes aux yeux , on me regarde comme si j’avais la peste et on préfère pas me calculer car ma mère est encore gravement malade….

      Aimé par 1 personne

  3. Je pense que c’est malheureusement le grand mal de la société actuelle, les gens ne veulent être là que pour les bons moments, mais quand on a besoin de soutien ils fuient tous. Et malheureusement dans tous les domaines douloureux qu’on peut traverser dans la vie.
    Alors que pourtant, même si on ne trouve pas toujours les mots face à ces situations, parfois juste une présence bienveillante peut faire un grand bien, juste un soutien.

    Et je voulais te dire bravo pour la force que tu trouves, malgré toutes les difficultés que la vie mets sur ton chemin

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton message cela touche sincèrement.
      Ça me fait pas de la peine sur les potes jmen fou.
      Ça me fait énormément de peine sur la famille.
      La mienne me déçoit beaucoup, celle de MOnsiEur Pma je le comprend hein il vient d’avoir une naissance mais tu sais ça fait vraiment mal quand on te calcul même pas. Tu sais ma belle soeur j’ai préféré même pas aller la voir pas que je suis jalouse mais je sature. 6 mois de photos sur les réseaux sociaux. 6 mois de mas tu vu. Même pas un sms de compassion. Tu sais ça serait sa maman Bein je serai bien embêtée pour elle. Et plein de personne de la famille sont comme ça me parle de leur p’tit problème et s’en foute si moi ca va…
      😘

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s